Accueil Blog Page 3

Transporter sa réplique en toute sécurité

0

Avis aux airsofteurs débutants : on ne transporte pas sa réplique sur soi comme on emporterait sa raquette de tennis pour une partie entre amis ! D’une part parce si vous aimez vous équiper avec de belles et onéreuses armes factices, vous voudrez en prendre soin, mais aussi parce que les citoyens lambda ne sont pas tous en mesure de faire la différence entre une arme factice et un pistolet ou un famas réels.

Les règles de sécurité à respecter

Il existe des réglementations, qui ont été prises sous forme d’arrêtés préfectoraux, suite à la volonté du Ministère de l’Intérieur de clarifier les usages. Afin de prendre connaissance du décret en vigueur dans votre département, nous vous conseillons vivement de vous renseigner auprès de la Préfecture du lieu où vous pratiquez.

D’une manière générale, les arrêtés précisent que l’utilisation ou le port de toute réplique est interdit dans les lieux publics et notamment les voies publiques, les transports publics, les établissements scolaires et leurs abords, les centres commerciaux ou commerces, les places et jardins publics, ouverts au public. Ces règles s’appliquent d’une manière générale, quel que soit le département ; il s’agit là d’une question de bon sens !

Si vous n’utilisez pas les transports en commun avec votre réplique, sachez que vous ne serez pas libre non plus de transporter votre airsoft gun sur le siège passager de votre véhicule.

Premier impératif :  neutraliser vos répliques une fois la partie terminée et les laisser ainsi. Vous devrez donc enlever la batterie et le chargeur, afin d’éviter tout risque de court circuit, mais aussi pour démontrer immédiatement en cas de contrôle par les forces de l’ordre, le caractère inoffensif de votre équipement.

Second impératif : laisser vos répliques dans votre coffre, dans une housse de protection, démontées. En cas de contrôle de police ou gendarmerie, ne pas hésiter à prendre les devants et informer l’agent que vous transportez une arme factice.

Petit conseil entre experts : si vous souhaitez préserver au maximum la bonne utilisation de votre réplique, pensez aussi à en extraire les billes et les chargeurs de gaz.

Protéger sa réplique durant le transport

Il existe plusieurs moyens de protéger sa réplique, afin de la transporter mais aussi de la ranger à votre domicile.

Des mallettes rigides pour armes de poing : les prix varient de 8 à 50 euros en fonction du matériau utilisé, il en existe en polycarbonate, en aluminium, en tissu… elles sont dotées d’un rembourrage interne pour éviter qu’elles ne glissent dans leur étui.

 

Les housses pour shotguns : de type carquois, très pratiques pour les transporter sur votre épaule ou votre dos et pour y glisser des accessoires.

 

Les housses rigides ou souples pour armes longues : Elles permettent de transporter ou entreposer vos armes en toute sécurité. Les housses souples offrent l’avantage d’être équipées de poches ou d’attaches M.O.L.L.E afin de ranger vos accessoires, billes, holster…

 

La tenue parfaite et pas chère du débutant

0

Entre le novice qui débute sa première partie en survêtement / baskets et l’airsofteur aguerri qui porte l’équipement de camouflage complet, voici quelques conseils pour trouver un juste compromis alliant sécurité et « professionnalisme » réussi à des prix abordables.

 

Obligatoires, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur une bonne paire de lunettes de protection oculaires. Leur port est réglementé, vous en trouverez différents modèles pour une dizaine d’euros  type lunettes de soleil avec verres fumés ou non.

Concernant les vêtements, évidemment oubliez toutes les couleurs vives si vous souhaitez vous fondre dans le décor naturel et ne pas vous faire repérer par l’équipe adverse. Optez donc pour pour des tons kaki, tan, coyote ou mieux, camouflage.

L’idéal est d’aller s’inspirer des tenues de l’armée car les militaires portent des vêtements étudiés pour résister aux variations de température, pour être confortables et discrets pour les activités outdoor. Tous les vêtements dits « tactiques » sont garants de qualité car destinés à un usage professionnel ; en outre, en plus, du confort vous y découvrirez de nombreux aspects pratiques fort appréciables en pleine partie : de nombreuses poches étudiées pour avoir toujours votre équipement à portée de main, tissus renforcés…

N’hésitez pas à consulter les vêtements d’occasion quand il s’agit de « grosses pièces » comme les blousons ou parkas. En effet dans les surplus militaires vous trouverez des vêtements en très bon voire parfait état, de qualité professionnelle et à tout petit prix.

Et les pieds et les mains ? Oubliez les baskets, les bottes et autres chaussures qui ne protègent pas vos chevilles des foulures lorsque vous pratiquez l’airsoft sur des terrains accidentés. Une paire de Rangers ou chaussures de marche vous semblera vite indispensable si vous voulez avoir les pieds protégés de la pluie, boue ou encore des différents débris sur le sol. Il en existe dans tous les prix et dans beaucoup de modèles.

Mieux vaut protéger vos mains en cas de chute, ce qui vous empêchera les égratignures ou coupures. Une bonne paire de gants de couleur sombre fera l’affaire !

Concernant la protection faciale, soit vous optez pour un masque en néoprène qui vous garantira chaleur et sécurité,

 

ou pour un chèche dont vous trouverez sans nul doute mille autres utilités !

 

 

 

Petit plus pour parfaire votre apparence: une crème de camouflage qui existe en marron, noir ou kaki et vous rendra totalement invisible dans un terrain boisé.

Une fois que vous aurez trouvé et adopté une tenue confortable pour entrer dans la partie avec efficacité, vous pourrez « investir » dans des répliques longues ou de poing, et tous les équipements et accessoires complémentaires (gilet tactique, holster, porte-chargeur…) qui vous permettront de les utiliser au mieux.

 

 

 

Airsoft et fair-play : les quelques règles de base

0

Le fair-play est la condition sine qua none d’une partie d’Airsoft.

Contrairement au paintball dont l’impact des balles laisse une marque visible sur l’adversaire, la propulsion des billes envoyées par les répliques d’armes ne laisse aucune trace. Afin de comptabiliser les touches des différentes équipes, l’honnêteté des joueurs est par conséquent primordiale.

Imposer le fair-play comme un prérequis au jeu, dans un esprit sportif commun, suppose le respect de l’adversaire, des règles, des décisions des organisateurs, de l’esprit du jeu… Cela nécessite évidemment des qualités humaines que tous les joueurs d’airsoft sont invités à intégrer :  loyauté, maîtrise de soi, dignité dans la victoire comme dans la défaite.

Même s’il existe presque autant de règles du jeu que d’OP, le préalable à tout rassemblement de joueurs d’airsoft est donc le scénario établi entre les joueurs avant même que la partie ne débute. Il peut s’agir de la « capture du drapeau », « une bille par joueur » ou un « VIP » désigné que les joueurs devront protéger…  Quel que soit ce préalable, voici les règles de base essentielles à retenir pour tous les novices :

  • Appréhender clairement l’espace délimité pour la partie, découvrez le terrain de jeu avant de débuter la partie.

 

  • Soyez attentif aux règles posées par l’organisateur (ou si vous -même êtes l’organisateur, veillez à bien informer les joueurs avant même de débuter) : distances de tir, délimitation de l’aire de jeu, les règles propres à la partie, l’organisation… Posez des questions si l’énoncé de ces consignes de jeu ne vous semblent pas clair. Il est essentiel que tous les joueurs entendent et comprennent les mêmes informations pour éviter tout mécontentement ou toute déception !

 

  • Se déclarer out dès que l’on est touché par une bille. Dès que vous sentez l’impact, vous devez ostensiblement lever votre bras pour montrer votre réplique et crier « OUT! ».  Votre identification doit être manifeste pour tous les joueurs, y compris ceux qui sont encore au cœur de la partie, prêts à tirer, ou ceux qui cherchent à éviter d’être la cible des autres joueurs. Peu importe que l’impact vienne de votre équipe ou de l’équipe adverse : vous avez été touché et il vous faudra le signaler !

Avis aux mauvais joueurs : les joueurs d’Airsoft forment une vaste communauté de passionnés et ceux qui ne respectent pas les règles du fair-play se trouvent vite stigmatisés voire exclus des parties… On appelle les « highlanders » (expression issue du film et de la série) ou « immortels » ceux qui ont une fâcheuse tendance à ne jamais sentir les impacts de billes, donc à ne jamais se sentir touchés … et par conséquent jamais perdants !

Sans tomber dans la paranoïa, il peut arriver que l’épaisseur de votre équipement ne permette pas de sentir l’impact d’une balle tirée à distance. Pas d’affolement ! S’il s’agit de l’équipe adverse, un tir plus rapproché ou en rafale sur votre adversaire, voire même un tir sur une partie du corps moins protégée vous permettra vite de distinguer le joueur de bonne foi du highlander !

Et enfin, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un divertissement sportif, et si vous sentez l’impact, sortez dignement et clairement du jeu, vous n’en serez que plus apprécié pour la qualité de votre jeu et… votre fair-play !

Les répliques armes de poing type Seconde Guerre Mondiale

0

La Seconde Guerre Mondiale a permis le développement et l’essor de tous types d’armes. Le choix dans les répliques est particulièrement vaste, c’est pourquoi nous avons sélectionné pour vous les plus célèbres.

Voici donc une sélection non exhaustive qui vous permettra d’y voir un peu plus clair sur les répliques d’armes de poing. Pour rappel une arme de poing c’est une arme à feu à canon court, le plus souvent utilisable à une main. Dans cette catégorie d’arme, on retrouvera le plus souvent des pistolets et des revolvers.

  • Le COLT 911 est sans aucun doute le plus célèbre. Le M1911A1 a été le pistolet réglementaire des  forces armées américaines pendant plus de 75 ans, avant d’être largement distribué auprès des soldats alliés dans la cadre du programme Lend-Lease.
  • Côté Allemand, c’est le WALTHER P38 qui a équipé les soldats durant la seconde guerre mondiale. C’est un pistolet double action semi-automatique. Petite anecdote,  de 1945 à 1955, cette arme a ensuite été utilisée par l’Armée Française au titre des dommages de guerre par la Gendarmerie Nationale et les CRS.
  • Le MAUSER M712, s’il na jamais été l’arme réglementaire d’une quelconque armée, il a toutefois connu une grande popularité.  Les répliques existent en plusieurs modèles (chromé, version sniper bois/métal, short carabine…).
  • Le LUGER P08,  Luger Parabellum (dont le nom, pour l’anecdote, vient de la citation latine  » Si vis pacem, para bellum » ( traduction : « Si tu veux la paix, prépare la guerre ») appelé plus communément P08, a été l’arme réglementaire en Suisse et en Allemagne, et en France de 1945 à 55. C’est une des toutes premières armes automatiques et qui a été largement diffusée parce que fiable, confortable et précise.
  • Quant à l’armée japonaise, c’est le NAMBU type 14E, utilisé par l’armée impériale japonaise et la marine, dont l’utilisation s’est étendue dans toute l’Asie.
  • En Russie c’est le TOKAREV TT33, un pistolet semi-automatique simple action, distribué à plus de 2 millions d’exemplaires dans tout le pays jusqu’aux années 60. Ses qualités évidentes de précision, de puissance et sa grande facilité d’entretien ont facilité sa large diffusion, sans oublier son moindre coût.

Les amateurs de reconstitution militaires apprécieront ce vaste choix de répliques, leur permettant d’endosser tour à tour, le rôle d’un soldat allemand ou des forces alliées.

Le souci du détail réside aussi dans le choix des armes et de leur fonctionnement puisqu’en effet, si toutes les répliques que vous utiliserez projetteront des billes, leur mode de propulsion peut varier d’un modèle à l’autre.

Nous vous conseillons également de vous munir d’accessoires pour une utilisation optimale de vos répliques et vous trouverez à cet effet, un large choix d’équipements (holsters, plaques de cuisse, porte-chargeur, mallettes ou housses pour vos armes de poing…).

 

Quelle réplique airsoft choisir ?

0

L’airsoft est un sport qui se révèle passionnant pour tous les amateurs de répliques car le choix des armes est vaste (très vaste même pour le débutant qui pourra vite se perdre face au nombre de modèles !)  : pistolets, revolvers, carabines, fusils… et les technologies et puissances qui leur sont associées.

 

La législation et l’usage réglementent la taille et le poids des billes en plastique qui varieront de 6 à 8 mm pour des masses allant de 0,12 à 0,48 g. Quant à l’énergie cinétique de la balle, elle devra atteindre au maximum deux joules (législation française concernant l’airsoft).

La distinction qu’il convient donc de faire concerne le mode de propulsion puisque les répliques peuvent utiliser de l’air comprimé, du gaz ou CO2 pressurisé, des batteries, ou, pour les répliques dites « spring », un simple ressort (rechargement et armement manuel).

GBB (Gas Blow-Back) :  A chaque fois que vous presserez la détente, cela déclenchera la percussion d’une valve qui libérera une partie du gaz de manière à ce que la bille soit propulsée et actionne un bloc pompe qui ramènera la culasse en arrière puis en avant grâce à un ressort de rappel ; cela permettra à une nouvelle billet d’entrer dans la chambre de tir.

A noter que ce mode de propulsion est très sensible aux variations de température (c’est un gaz actif qui est utilisé) ; donc si vous êtes adepte d’airsoft l’hiver ou dans des régions dites froides, les répliques d’armes GBB ne sont pas idéales, le gaz ne pourra se dilater et cela risque de compromettre considérablement la qualité de vos tirs.

Toutefois, ce que leurs utilisateurs apprécient c’est le réalisme de l’utilisation car elles simulent le recul de la culasse en tirant soit au coup par coup (comme une arme semi-automatique), soit en rafales (comme une arme automatique).

GBBr (Gas Blow-Back Rifle) : Il s’agit du même principe que pour les GBB, mais appliqué sur une réplique de fusil d’assaut.

NBB (Non Blow-Back), ou parfois GNB (Gas Non-Blowback) : La différence par rapport au GBB, c’est que la culasse n’effectue pas un mouvement d’aller retour lors du tir car le gaz ne sert qu’à propulser les billes. Les avantages du NBB, c’est que vous économiserez du gaz et gagnerez en fiabilité. En revanche, l’inconvénient majeur est que vous ne retrouverez que des répliques semi-automatiques dans cette catégorie, avec une détente beaucoup plus dure.

CO2 : Certaines répliques utilisent du dioxyde de carbone,  notamment certaines répliques automatiques, l’air étant contenu dans des bouteilles mais l’airsofteur peut s’équiper de pièces permettant la conversion de chargeurs de pistolets avec des cartouches de CO2 comme source de gaz. Les joueurs apprécient particulièrement l’autonomie en gaz que cela permet et surtout la possibilité de jouer l’hiver ou quand les températures avoisinent 0°c.

  • LES SPRINGS OU RÉPLIQUES A RESSORT

Il s’agit de répliques dont la propulsion de la bille se fait par de l’air comprimé via un ressort. Ce ressort est, quant à lui, comprimé avant le tir par l’utilisateur.

Dans ce type de propulsion, vous trouverez des bolts (ou répliques de précision). Ils sont assez silencieux, plus précis, plus puissants mais l’inconvénient majeur est qu’ils sont limités en billes. Les airsofteurs appelés aussi « snipers » utiliseront majoritairement ce type de réplique.

Les répliques spring ou manuelles, quant à elles, ressemblent le plus souvent à des pistolets, mais il existe aussi des modèles de type fusil d’assaut.    

Dotées d’un lanceur automatique AEG (Automatic Electric Gun) ou AEP (Automatic Electric Pistol) pour les répliques d’arme de poing. Ces répliques éjectent les billes (en semi-automatique ou en rafales) grâce à un système électrique (Gearbox)  alimenté par une batterie.
C’est un modèle dont l’utilisation est économique puisqu’en fonction de la batterie que vous choisirez d’installer, cela vous permettra une relative autonomie.

 

L’airsoft est un sport outdoor qui ravira les joueurs soucieux de performance et de réalisme. Les répliques sont très nombreuses, le mode de propulsion des billes varié et les joueurs « techniciens » apprécieront de pouvoir sans cesse améliorer leur matériel grâce au vaste choix d’équipements et d’accessoires disponibles.