Airsoft : à quoi sert le bout orange ?

0
923

Cette pièce de la réplique que l’on nomme couramment « bout orange » est en fait un cache-flamme de couleur orange et qui se situe sur l’extrémité du canon de certaines répliques.

A quoi sert ce bout orange ?

La présence de ce bout orange trouve principalement son intérêt aux Etats-Unis, là où les armes sont autorisées, puisqu’il permet de distinguer au premier coup d’oeil une arme factice d’une arme réelle. Cela permet aux joueurs d’airsoft de se protéger de toute confusion.

En France, la détention et le port des armes à feu sont très réglementés et vous ne pourrez pas faire usage ou porter votre carabine aussi facilement qu’Outre-Atlantique. A ce propos, il en est de même pour les répliques que vous n’avez pas le droit de transporter à la main, à la ceinture, ou de transporter en voiture sans une housse ou malle. Il en existe un nombre considérable de modèles, du plus rigide au plus souple.

Housse famas camouflage

Peut-on enlever le « bout orange » des répliques d’airsoft ?

Si aux Etats-Unis il est interdit d’enlever le bout orange des répliques, en France rien ne vous empêche de retirer cette partie disgracieuse qui fait ressembler votre réplique à un jouet d’enfant.

Pour ôter le bout orange, il vous suffira simplement de dévisser cette partie appelée aussi « frein de bouche » et de la remplacer par une même pièce de couleur noire, ou de la couleur de votre réplique.

Sur la plupart des répliques, la dimension du pas de vis est de 14 mm, dimension identique sur la plupart des silencieux. Donc vous pourrez faire d’une pierre deux coups : enlever ce bout orangé et équiper votre réplique en choisissant parmi toutes ces pièces.

Silencieux Crusador

Le « bout orange », garantie de sécurité ?

En France ce qui différencie une réplique d’une armée réelle est bien sûr le type de projectile qu’il lance mais également la puissance à laquelle il les envoie. Le bout orange n’a aucun intérêt pour la reconnaissance entre arme factice et arme réelle.

Aux Etats-Unis, vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses polémiques tournent autour de la législation des armes à feu… et le fameux « bout orange » n’y échappe pas puisque certains dénoncent le caractère vain de cet accessoire qui s’enlève facilement, qui se camoufle encore plus aisément à l’aide d’un peu de peinture par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here