C’est quoi l’airsoft ?

0
80

Finalement peu connu du grand public, l’airsoft est bien souvent, et malheureusement, associé à un jeu de « gué-guerre » entre adultes. Ceux qui le pratiquent sauront vite vous convaincre qu’il s’agit d’un loisir sportif bien plus complexe et intéressant que cela. Il requiert en effet de véritables qualités physiques et relationnelles voire morales puisque la stratégie et le fair-play vous seront tout aussi utiles que de bonnes jambes pour mener une bonne partie.

Aux origines de l’airsoft…

Après la Seconde Guerre Mondiale, les USA ont imposé au Japon l’interdiction de la détention d’armes à feu pour les civils. Que ce soit pour tirer ou pour les collectionner, il était désormais interdit de détenir une arme, même désarmée.

Pourtant cela n’a pas empêché les passionnés d’émettre le souhait d’en détenir… même si il fallait qu’elle soit en plastique! Fin des années 60, l’entreprise Maruzen a lancé la production de répliques, totalement coulées dans le plastique (et donc inertes) pour les collectionneurs. Progressivement ces répliques ont été fabriquées avec du métal et de la résine, avec des parties mobiles, à l’image des armes réelles.

Dans les années 70, enfin, en respectant la législation tout en la contournant, des entreprises ont commencé à concevoir des répliques de manière à pouvoir tirer grâce à de l’air comprimé et des billes de 6 millimètres de diamètre. C’est ainsi que les premières répliques sont commercialisées et connaissent un franc succès, la première a été le FAMAS. Les passionnés se retrouvent pour jouer avec leurs répliques et ainsi naissent les Wargames qui deviennent bientôt une discipline de loisir sportif à part entière : l’airsoft.

Le respect des règles

Le port de lunettes de protection est obligatoire: Les yeux doivent faire obligatoirement l’objet d’une protection à l’aide d’un masque ou de lunettes répondant à des normes spécifiques. Vous devez les porter dès que vous entrez sur le terrain de jeu. Il n’y a que dans la zone neutre où vous êtes autorisé à les enlever.

Les répliques ou reproductions peuvent fonctionner avec du gaz, du Co² pressurisé, des batteries ou de l’air comprimé, et parfois un simple ressort (pour les répliques dites « spring ») avec rechargement et armement manuel. En France, la réglementation limite à 2 joules la puissance selon la réplique et la température extérieure. Ainsi, elles ne sont pas considérées comme des armes.

A l’image de leurs modèles, les répliques pourront être longues (fusil d’assaut, à pompe, sniper, mitrailleur) ou courtes (revolver, pistolet) et être dotées d’équipements divers visant à améliorer leurs performances en partie (silencieux, red dot, rail, poignée tactique…).

Quant aux billes, le calibre des projectiles doit être compris entre 6 à 8 mm de diamètre et la masse entre 0,12 à 0,48 gramme.

Règles morales : Le fair-play est un prérequis au jeu. Dans un esprit sportif collectif, l’airsoft nécessite le respect de l’adversaire, des règles, des décisions des organisateurs…

Cela implique évidemment des qualités humaines que tous les joueurs d’airsoft sont invités à intégrer :  loyauté, maîtrise de soi, dignité dans la victoire comme dans la défaite. A mi-chemin entre le lasergame et le paintball, on ne compte que sur l’honnêteté du  joueur touché pour se déclarer. Donc, dès que vous pensez avoir été touché par une bille, amie ou ennemie,  vous devez vous déclarer « OUT » en le criant haut et fort et en le signalant en levant ostensiblement votre réplique.

Où pratiquer ?

La pratique de l’airsoft est réglementée et est interdite dans tous les lieux publics. Où que vous alliez, dans un bois, une forêt, un terrain désaffecté, vous devrez obtenir l’autorisation écrite du propriétaire du terrain (ou de ses représentants)  sur lequel vous allez pratiquer. Les aires de jeux doivent être occupées en toute légalité.

L’espace de jeu peut être fermé, c’est ce qu’on appelle les CQB (Close Quarter Battle) et les entreprises qui louent les aires de jeu ne manquent pas d’imagination puisque vous pourrez pratiquer dans des espaces désaffectés et aménagés pour votre plaisir : des anciens sanatoriums, hôpitaux, usines, bureaux…

Il peut également être outdoor, à l’extérieur, en pleine nature et c’est ce que les joueurs préfèrent, quand les conditions météo sont favorables.

Nous conseillons à tous les novices intéressés de se rapprocher d’une association de joueurs proche de chez eux afin d’intégrer un groupe de passionnés et une partie en toute légalité et sécurité !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here