Airsoft, quel gaz choisir?

0
14

Si vous avez décidé de troquer la réplique électrique contre celle à gaz, c’est une bonne option. Les adeptes apprécieront la puissance, le confort et la simplicité d’utilisation ainsi que le rapport qualité /prix inégalé. Sachez toutefois que le gaz et le CO2 sont principalement utilisés pour les répliques type armes de poing.

L’intérêt du gaz ou du CO2

En général, on estime que l’utilisation de l’un ou de l’autre varie en fonction des conditions climatiques.

Le CO2  : En hiver, il est préférable d’utiliser du CO2 qui est beaucoup plus sensible aux températures chaudes qu’aux froides. Autre avantage que vous apprécierez, les répliques fonctionnant avec du CO2 offrent des puissances supérieures et sont donc idéales pour des parties en extérieur. (Attention toutefois à ne pas dépasser les 2 joules réglementaires !)

Le gaz : En été préférez le gaz et non le CO2. En effet, les répliques fonctionnant avec du gaz sont assez sensibles aux températures basses, au point d’être sujettes quelquefois aux dégazages intempestifs, phénomène accentué avec les répliques en métal et à culasse mobile. A contrario, si vous utilisez du CO2 avec des températures extérieures hautes, la capsule peut risquer de chauffer et d’exploser en cas d’intense surchauffe.

Enfin, la différence entre le CO2 et le gaz réside aussi dans la manière de charger votre réplique : avec le gaz, vous procéderez de la même manière qu’avec un briquet, c’est-à-dire en remplissant le réservoir à l’aide d’une bouteille, tandis qu’en choisissant des répliques au CO2 vous les rechargerez avec des sparclettes.

 

Et si vous choisissez le CO2?

Si vous optez pour le CO2, sachez que le transport et le rechargement en seront facilités. Certains lui reprochent sa puissance, mais c’est à vous de connaître les limites hautes de votre réplique, d’utilisez un chrony si nécessaire pour l’utiliser en toute légalité. Assurez-vous également de ne jamais tirer de près, ou observer si votre adversaire est muni d’un gilet tactique. Le « Out! » verbal est aussi une excellente alternative aux tirs de répliques qui sont dans la limite haute de la puissance autorisée.

 

Et si vous choisissez le gaz ?

Si vous choisissez le gaz plutôt que le CO2, à présent, deux choix s’offrent à vous : les GNB /NBB (non blowback, culasse fixe) ou les GBB (blowback, culasse mobile). On fait le point?

Tirer avec une culasse mobile ou fixe ?

Les répliques à culasse mobile permettent un réalisme, indéniablement ! La culasse effectue un mouvement de va-et-vient quand vous tirez ce qui crée un effet de recul et des sensations très appréciables.

Pas nécessairement puissantes, ces répliques GBB nécessitent un entretien régulier et soigneux, c’est le seul inconvénient pour ceux d’entre vous qui ne sont pas férus de nettoyage.

Les répliques à culasse fixe, quant à elles, sont assez décevantes en terme de réalisme. Néanmoins, elles ont d’autres attraits non négligeables comme leur côté silencieux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here