Simulation militaire : la partie Milsim

0
50

MILSIM est l’abréviation de « Military Simulation », son nom est emprunté aux forces spéciales militaires qui s’entraînent en simulant opérations et combats. Dans le cadre de la pratique de l’Airsoft, le terme « milsim » désigne donc des parties se déroulant sur plusieurs jours (OP) créant ou recréant (si les scénarios sont inspirés de faits réels) des opérations militaires.

A la différence d’une partie dite « ordinaire » les parties Milsim se déroulent sur des temps plus longs afin de mettre en oeuvre de la manière la plus réaliste et la plus cohérente possible les scénarios établis. 12 heures est un minimum et le maximum sera de plusieurs jours (il est courant que les parties s’étalent sur un week-end entier).

Autre point qui qualifie et différencie une partie normale d’une Milsim c’est le réalisme. Les scénarios perdent leur côté ludique pour que les joueurs adoptent des stratégies de guerre, il y a un aspect tactique particulièrement important : les équipes se concertent pour infiltrer l’équipe adverse, s’organisent pour partir en reconnaissance, extraire des prisonniers, transmettre des codes secrets…

Contrairement à une partie plus ordinaire et divertissante, les qualités développées par les joueurs exigeront plus de savoir-faire notamment concernant les réflexes à acquérir, la précision, les équipements et leur utilisation. Une véritable cohésion d’équipe est requise pour que la partie soit réaliste.

De la partie Milsim plutôt « amateur » à celle des véritables passionnés de reconstitution militaire, vous trouverez une grande différence notamment dans le choix des tenues et équipements. En effet,  toutes les OP sont généralement thématiques, et il faudra donc  que votre tenue se rapproche le plus possible des différents « dress code » imposés. Bien souvent, un treillis camouflage et des motifs multicam suffiront. Toutefois, certains organisateurs mettent en place des règles drastiques concernant les vêtements, accessoires et répliques, et, en fonction de votre budget, il sera quelquefois plus compliqué d’accéder à ces parties réalistes.

Concernant les répliques, il est nécessaire de choisir une réplique en cohérence avec le contexte historique : pas de fusil contemporain si vous jouez une partie qui est censée reproduire une bataille de la Seconde Guerre Mondiale ! Soyez donc vigilant à la réplique dont vous vous équiperez, que ce soit une mitraillette, carabine, revolver, etc.

En cas de touche, lorsque vous êtes impacté par la ou les bille.s d’un adversaire, vous devrez demander de l’aide à votre équipe et non pas crier « Out » !

Petite précision : dans une partie milsim, on ne vide pas des hi-cap, il est conseillé de s’équiper de chargeurs mi-cap ou low-cap afin d’être plus en phase avec le réel. Pour ce qui est des sensations, n’oubliez pas que les répliques type GBBR qui produisent un effet de recul de la culasse sont celles qui se rapprochent le plus de la réalité lorsque vous tirez.

Conseils pratiques : comme ce sont des parties qui se jouent dans la durée, prenez un maximum de précautions pour préparer votre sac et votre tenue. Optez pour un sac à dos tactique qui vous permettra de transporter batteries, chargeurs, et autres accessoires afin de maximiser votre jeu sans mauvaise surprise !

Pensez également à vous protéger : les parties milsim exigent une bonne condition physique car elles souvent très « sportives », elles demandent de l’endurance et le corps est très sollicité. Équipez-vous de genouillères, coudières, d’une bonne paire de Rangers, d’un masque, et les lunettes, quant à elles, sont plus que jamais obligatoires.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here