Arbitrage et fair-play en partie

0
93

Un arbitre, pour quoi faire? Si la majorité des parties se déroule sans heurts (et tant mieux!), certaines grosses OP nécessitent la présence d’un arbitre qui veillera à la sécurité et au fair-play de tous les participants.

 

Le respect des règles de sécurité

Afin de protéger les joueurs de l’impact d’une bille, les protections oculaires sont obligatoires ; il est donc nécessaire de porter un masque ou une paire de lunettes de protection homologués. L’arbitre vérifiera qu’elle respectent bien la législation en la matière, c’est-à-dire la norme EN 166.

L’arbitre veillera également à ce que l’identification de la zone de jeu soit claire afin d’éviter que des passants ou riverains ne se promènent sur l’espace dédié aux parties.

Muni d’un chronographe, l’arbitre pourra mesurer la puissance des répliques qui est réglementée, rappelons-le : Celle-ci doit être  inférieure à 2 joules, soit environ 463 fps avec une bille de 0,20 gramme pour une réplique de poing ou une réplique AEG utilisée au coup par coup.

Le respect des règles du jeu

L’arbitre veillera à ce que le fair-play soit respecté et qu’il s’impose comme une condition préalable au jeu. Sa présence sera en général dissuasive et fera fuir les « highlanders » (ou mauvais joueurs).

Rappel concernant l’impact des tirs :

  • Vous devez respecter la distance de sécurité établie avant de tirer sur votre adversaire
  • La cible que vous visez doit être dégagée de tout obstacle
  • Si vous utilisez le « out » vocal à la place d’un tir, vous devez être sûr et certain que votre tir aurait été réussi à 100%

Il s’assurera également que le scénario établi par les organisateurs soit respecté.

Les sanctions

L’arbitre, s’il veille à l’application des règles, peut aussi sanctionner lorsqu’il constate un non-respect. Ces sanctions sont graduées :

  • Avertissement oral qui aura davantage pour but de protéger les participants, si, par exemple, un joueur oublie de remettre ses lunettes de protection en sortant de la zone neutre.
  • Exclusion de la partie pour le joueur qui ne respecte pas les règles de fair-play, ou qu’il ne les a pas assimilées. L’exclusion peut être temporaire ou définitive si le highlander récidive par exemple.
  • Exclusion définitive de l’association. Le joueur pourra se voir exclu définitivement de la communauté des airsofteurs s’il ne respecte pas les règles essentielles de sécurité pour lui-même, ou vis-à-vis d’un autre joueur, en adoptant un comportement violent, dangereux ou inconscient (en tirant dans le visage par exemple, ce qu’on appelle un « head shot »).

Pour éviter la présence de joueurs inconscients ou irrespectueux des règles, certaines associations font de la cooptation un préalable, c’est-à-dire qu’elles exigent de chaque nouvelle candidature l’aval de 2 « parrains » déjà membres.

Et si vous deveniez arbitre?

Avant de vous lancer dans l’arbitrage, vous devez déjà prendre en compte les règles suivantes :

  • Votre tenue doit se différencier de celle des joueurs : vous n’appartenez à aucune équipe et cela doit se voir ! Donc adoptez un vêtement de couleur ou fluorescent au-dessus de vos habits.
  • Vous devez trouver votre place dans la zone de jeu sans gêner ni les déplacements ni les tirs des joueurs. La règle d’or de l’arbitrage est la discrétion car vous pourriez vite devenir un élément gênant.
  • Vous devez également maîtriser la réglementation en matière d’airsoft mais aussi bien dialoguer avec les organisateurs au préalable pour connaitre et faire appliquer les règles du jeu, du scénario fixées par ceux-ci.

L’idéal est d’être deux arbitres sur une même OP afin de vous remplacer et que vous puissiez alterner votre rôle avec celui d’un joueur. Vous risquez, en effet, d’être vite frustré de ne pas jouer, surtout si l’OP dure quelques jours !

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here