Airsoft : les règles du jeu

0
51

Parce qu’il s’agit avant tout d’un jeu, l’airsoft obéit à des règles. Mais, l’utilisation de répliques d’armes implique un potentiel danger, et les règles qui régissent les parties d’airsoft exigent de la part des joueurs le respect des consignes de sécurité et un certain fair-play.

Des répliques et des billes réglementées

Le calibre des projectiles doit être compris entre 6 à 8 mm de diamètre et la masse entre 0,12 à 0,48 gramme.

Les répliques ou reproductions peuvent fonctionner avec du gaz, du Co² pressurisé, des batteries ou de l’air comprimé, et parfois un simple ressort (pour les répliques dites « spring ») avec rechargement et armement manuel. En France, la réglementation limite à 2 joules la puissance selon la réplique et la température extérieure. Ainsi, elles ne sont pas considérées comme des armes.

Règles de puissance des répliques :

  • 328 fps pour un équipement à gaz, électrique ou manuel tirant en rafale.
  • 450 fps pour un équipement à gaz, électrique ou manuel tirant coup par coup.

Une tolérance de 7 % est accordée, mais si la réplique est upgradée vous devez le signaler aux organisateurs qui ont le droit de l’approuver ou non.

Règles morales

Le fair-play est un prérequis au jeu. Dans un esprit sportif collectif, l’airsoft nécessite le respect de l’adversaire, des règles, des décisions des organisateurs…

Cela implique évidemment des qualités humaines que tous les joueurs d’airsoft sont invités à intégrer :  loyauté, maîtrise de soi, dignité dans la victoire comme dans la défaite.

A mi-chemin entre le lasergame et le paintball, on ne compte que sur l’honnêteté du  joueur touché pour se déclarer. Donc, dès que vous pensez avoir été touché par une bille, amie ou ennemie,  vous devez vous déclarer « OUT » en le criant haut et fort et en le signalant en levant ostensiblement votre réplique.

Les zones de jeu

Trois zones sont définies sur le terrain de jeu. Elles devront être signalées au préalable par les organisateurs et clairement identifiées par les participants.

  • La zone neutre : Dans cet espace, aucun tir ne doit être effectué depuis ou vers cette zone. Votre réplique doit être en position de blocage gâchette (sécurité) ou le chargeur doit être retiré.
  • La zone de test : Elle sert d’entrainement. Des cibles y sont placées pour régler vos répliques et vous entraîner au tir.
  • La zone de jeu. Dans cet espace s’affrontent les participants dont les yeux doivent être protégés. Tout airsofteur qui quitte cet espace est déclaré « Out ».

Mesures de sécurité 

Le port de lunettes de protection est obligatoire: Les yeux doivent faire obligatoirement l’objet d’une protection à l’aide d’un masque ou de lunettes répondant à des normes spécifiques. Vous devez les porter dès que vous entrez sur le terrain de jeu. Il n’y a que dans la zone neutre que vous êtes autorisé à les enlever.

Interdiction absolue de tirer, même « à vide » en zone neutre ! Voilà encore une règle de bon sens qui découle du fair-play… on ne met jamais quelqu’un en joue hors phase de jeu.

Ultimes règles pour un jeu serein …

On garde ses lunettes de protection sur la zone de jeu.

On utilise un équipement adapté qui vous permettra d’éviter les blessures.

On respecte les différentes zones de jeu.

On évite de tirer en pleine tête ! Et on évite même de tirer à moins de 5 mètres car inévitablement vous ne raterez pas votre cible !

On sécurise sa réplique dès que l’on sort de la zone de jeu.

Un joueur « Out » est hors du jeu : il ne communique pas, il n’est plus une cible potentielle.

Si le tir et donc la bille atteint la réplique de l’adversaire, cela ne compte pas comme un Out.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here