Airsoft vs paintball

0
29

Airsoft et paintball sont souvent confondus par ceux qui ne pratiquent pas. Pourtant, même si on a souvent tendance à les associer l’un et l’autre comme des « jeux de guerre pour adultes », les qualités et la technique qu’ils requièrent ne sont aucunement comparables.

 

Aux origines …

Le paintball a été inventé dans les années 70 par les éleveurs de bétail en Australie qui trouvèrent ainsi un moyen de marquer leurs bêtes avec de l’encre indélébile. C’est une utilisation plutôt ludique entre cowboys, alternative au fer rouge. Bientôt, l’Amérique et l’Australie adoptèrent cette pratique qui s’est alors répandue au grand public.

L’airsoft, quant à lui, trouve ses origines au Japon, après la Seconde Guerre Mondiale où les armes à feu furent interdites aux civils, qu’elles soient de collection ou neutralisées. Mais les amateurs, frustrés, cherchèrent à développer des répliques, des modèles à l’image des armes réelles, coulées en plastique, faites de résine et métal avec quelques parties fonctionnelles. Dans les années 70, ces répliques ont la possibilité de tirer des billes grâce à un système d’air comprimé, et en toute légalité. On appelait alors les « wargames » ou « survival games » ces parties opposant deux équipes ; les répliques deviennent alors des « airsoft guns », créant ainsi l’ « Airsoft ».

Première différence : les répliques

Vous l’avez compris, au vu de ses origines, l’airsoft a été imaginé et créé par des passionnés d’armes. Les joueurs achètent donc des imitations de modèles réels, les techniciens apprécient une belle réplique, ressemblante avec l’arme dont elle s’inspire, que ce soit concernant son utilisation ou son design. Les amateurs d’Histoire aiment d’ailleurs tout particulièrement tenir entre leurs mains une réplique qui semble issue d’un terrain d’opération militaire de la Seconde Guerre Mondiale !

Les armes que les utilisateurs de paintball utilisent sont beaucoup plus sommaires, et ne visent aucunement à être réalistes.

Des règles du jeu différentes

Différence majeure entre le paintball et l’airsoft : l’impact des balles. Billes de peinture contre billes de plastique  : au paintball un joueur est éliminé si une bille le touche et forme une tache sur son uniforme.

La pratique de l’airsoft implique l’honnêteté du joueur puisque lui seul pourra se déclarer touché par l’impact, étant donné qu’aucune trace n’est visible. Le fairplay est la condition au bon déroulement d’une partie.

Les équipements réalistes de l’airsoft

On qualifie bien plus souvent les parties d’airsoft de réalistes : difficile d’imaginer un airsofteur en jean /baskets avec une réplique type Seconde Guerre Mondiale, tout comme on imagine mal un joueur portant une ghillie avec une fusil de paintball.  Le joueur d’airsoft va être à la recherche de la vraisemblance en adoptant l’apparence d’un soldat à travers sa tenue et son équipement.

Au paintball, les joueurs ont pris l’habitude de délaisser les tenues kaki pour des costumes plus « funs » ou des combinaisons noires unies, ce qui limite évite également de salir ou de dégrader des tenues militaires d’occasion souvent précieuses aux yeux des participants.

Les scénarios construits

Les pratiquants d’Airsoft ne manquent pas d’imagination et les possibilités offertes par les différents scénarios sont infinies. Voici quelques exemples : l’infiltration ou commando dont le but est de dépasser les lignes adverses pour ramener un objet ou une personne dans son camp sans avoir été touché ou vu. Le médecin, cette partie implique qu’un joueur soit désigné médecin et un joueur touché ne peut entrer à nouveau dans le jeu que s’il est soigné par ce médecin. Les joueurs peuvent décider de limiter le nombre de soins ou d’en avoir en nombre illimité.

Une partie de paintball classique met en scène deux équipes qui doivent attraper un drapeau. Aujourd’hui nombre de parties s’inspirent des scénarios de l’airsoft sans la possibilité de profiter d’une technique variée et riche.

En bref, l’airsoft est un jeu réaliste prisé des perfectionnistes, beaucoup plus exigeant que le paintball. D’ailleurs la règlementation est plus stricte, obligeant les utilisateurs à porter des lunettes de protection, ou interdisant par exemple le jeu aux mineurs.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here